Les montres ZIF

Comme exposé par ailleurs, les premières montres de la Fabrique de Montres de Penza portaient la marque ЗиФ (ZIF), parce que la fabrique s’appelait alors « Fabrique [nommé d’après] Frounzé »: Завод имени Фрунзе.
Voir ici l’histoire de la fabrique de Penza
Le premier calibre produit par la fabrique était le T18 (qui allait plus tard être désigné 1802 Zvezda). Il était issu (comme les machines outils de la fabrique) du savoir-faire le LIP avec qui l’URSS avait passé un contrat en 1936.
Voir ici le rôle de LIP dans l’horlogerie soviétique

Un des éléments majeurs de cet accord impliquait la création de lignes de productions horlogères à la fabrique de Penza (qui produisait alors, entre autres, des bicyclettes).

Le mouvement produit était le LIP T18, conçu par André Donat et produit chez LIP en France de 1933 à 1949. Dans le cadre de l’accord, LIP a également vendu une grande quantité de mouvements et de pièces de mouvement T18 pour alimenter les usines pendant qu’elles se mettaient à niveau.

La fabrique a commencé la production en novembre 1938. Le premier lot de 1.020 montres T18 assemblées par les Soviétiques a été produit à partir de pièces LIP entre novembre et décembre. Les cadrans de ces montres étaient signés ZIF. Symboles des progrès de l’industrie soviétique, elles reçurent des cadrans et des boitiers soignés et furent attribuées à de hauts responsables de Moscou et du parti, ainsi qu’à des directeurs d’usine et à des personnalités importantes.
Voici une montre de cette première production (n° de série 183). Les pièces dorées sont typique de la fabrication de LIP.

(collection F. Gordon)

L’usine a ensuite continué, de janvier 1939 à mai 1940, à assembler plus de 9 000 montres ZIF supplémentaires à partir de mouvements LIP complets et de pièces fabriquées par LIP. C’était le début d’une production de masse conçue pour être distribuées à travers l’Union soviétique. Après mai 1940, la fabrique produisait des mécanismes avec des pièces entièrement soviétiques sous la marque Zvezda. Les premiers mouvements de Penza sont faciles à identifier.

Certaines de ces ZIF avaient des boitiers en argent massif, ce qui explique qu’elles étaient commercialisées par le Youvelitorg:

(collection Alexander)

Ces montres portaient le poinçon à tête de mineur d’avant la réforme de 1958 (où le principal marque sera une étoile avec marteau et faucille). Le poinçon 875 indique un taux de pureté de l’argent de 875/1000 et les initiales indique la fabrique certifiant la pureté de l’argent.

Ces montres étaient vendues sans bracelet mais il existait des bracelet, également en argent, faits pour elles:

Une ZIF en argent avec bracelet du même métal (collection B. Hanoï)
Le poinçon du bracelet

Sources, principalement ici et ici