Les Raketa 24H classiques

Cet article est le 2e d’une série de trois qui embrasse tous les modèles authentiques de Raketa 24 heures soviétiques:
1. Les Raketa 24 heures polaires (dans un article général sur les montres 24H polaires soviétiques)
2. Les Raketa 24 heures classiques
3. Les Raketa 24 heures spéciales
Les Raketa 24 heures sont celles qui connaissent le plus grand nombre d’imitations, de faux et de franken (montre composée d’éléments de montres de modèles différents).
A cela s’ajoute les montres s’affichant comme fabriquées en URSS mais en réalité bien postérieures à la chute de l’URSS, et produites par Raketa, alors au bord de la faillite, parce que le « CCCP » était plus vendeur que le « Russia ».
La grande majorité des prétendues « Raketa 24 heures soviétiques » présentes sur les site de ventes en ligne ne sont pas authentiques.
Toutes les Raketa 24 heures soviétiques emboitent des mouvements 2623 et 2623H.
Vérifier le mouvement permet d’identifier une majorité des fausses Raketa 24 heures.

1. La Raketa 24 heures à mouvement 2623

Les deux premiers modèles emboitant un 2623 (la « Pôle Nord 1966-1967 » et celle commémorant le 20e anniversaire du brise-glace nucléaire « Lénine » ) ont été traités dans le premier article.

Voici le première Raketa 24 heures classique grand public. Elle apparait au début des années 70:

Au catalogue général 1972:

2. La première Raketa grand public 2623.H

Elle apparaître dans la 2e moitié des années ’70, avec un boîtier chromé ou doré. Elle emboîte le 2623.H, évolution non pas du 2623 mais du 2609.HA, qui deviendra le standard des Raketa 24 heures et un classique de l’horlogerie soviétique.

Au catalogue général 1977:

3. La « Dual Time »

Les variantes autorisées de modèle classique emboîtant un 2623.H sont:
– boîtier doré ou chromé
– Présence ou non d’une bague noire, dorée (uniquement pour les boîtiers dorés) ou chromée autour du verre (le verre a pu être remplacé)
– présence ou non de la « marque de qualité K-CCCP sur le cadran (le made in USSR est alors inscrit sur une courbe)
– inscriptions en caractères latins ou cyrilliques

Boitier chromé, cyrillique
Boîtier doré, latin

Attention, ce modèle doit avoir des aiguilles bleues!
Quand ce modèle arbore le symbole de qualité, celui-ci se place sous l’axe des aiguilles, le « made in ussr » est repoussé vers le bas et est écrit dans une courbe.

Boitier doré, cyrillique, symbole de qualité (collection Dashiell)


4. La « World Time »

Les variantes autorisées de modèle classique emboîtant un 2623.H sont:
– boîtier doré ou chromé
– Présence ou non d’une bague noire, dorée (uniquement pour boîtier doré) ou chromée autour du verre (le verre a pu être remplacé)
– présence ou non de la « marque de qualité K-CCCP sur le cadran (le made in USSR est alors inscrit sur une courbe)
– inscriptions en caractères latins ou cyrilliques (attention! lorsque les inscriptions sont en cyrillique sur le cadran, elles doivent aussi être en cyrillique sur la couronne intérieure, idem pour le latin; un mélange dénonce une franken).

Boîtier chromé, cyrillique (collection Boxerora)
Boîtier doré, cyrillique

Comme il y a des inscriptions sur le cadran et sur la lunettes intérieures, les combinaisons « franken » sont potentiellement plus nombreuses (puisqu’on trouve des franken au cadran marqué RAKETA avec les villes de la lunettes en caractère cyriliques, ou, au contraire, des franken marquées PAKETA avec les villes de la lunette en caractères latins).
En 1992 la ville de Sverdlovk retrouve son nom d’ancien régime: Ekaterinbourg. Ce changement apparaît sur le disque des Raketa world time. Les World Time soviétiques doivent porter la mention Sverdlovk (Свердловск pour les disques cyrilliques), les russes la mention Ekaterinbourg (Екатеринбург pour les disques cyrilliques).
Le symbole de qualité, sur ce modèle, se place sous l’axe des aiguilles, le « made in ussr » est repoussé vers le bas et est écrit dans une courbe.

Boîtier chromé, cyrillique, symbole de qualité (collection Dashiell)

Il existe une version rare de la « World Time » avec cadran noir, cette version ne semble se rencontrer qu’avec le boitier plaqué or:

5. La Marine (sans ancre)

Les variantes autorisées de modèle classique emboîtant un 2623.H sont:
– boîtier doré ou chromé
– Présence ou non d’une bague noire, dorée (uniquement pour les boîtiers dorés) ou chromée autour du verre (le verre a pu être remplacé)
– présence ou non de la « marque de qualité K-CCCP sur le cadran (le made in USSR est alors inscrit sur une courbe)
– inscriptions en caractères latins ou cyrilliques

Boîtier chromé et verre à bague noire
Boîtier chromé et verre à bague argenté

Le symbole de qualité, sur ce modèle également, se place sous l’axe des aiguilles, le « made in ussr » est repoussé vers le bas et est écrit dans une courbe

(collection Dashiell)

6. La Marine (avec ancre)

Attention, il existe au moins deux faux cadrans imitant cette montres.
Le symbole de qualité, pur ce modèle, se place juste au-dessus de l’axe des aiguilles:

7. Le modèle 581859

Cette montre apparaît au catalogue 1991 mais je ne l’ai vue dans aucune collection. Sa production a dû être limitée puisqu’elle n’apparait déjà plus au catalogue 1992.

8° Le modèle 47213741

Ce modèle combine le cadran de la « World Time » et la lunette intérieure de la « Rose des vents » (pour ce modèle voir ici). Cette montre n’apparait qu’au catalogue 1992 avec la mention « Made in Russia » et disparait ensuite des catalogues.