Les Vimpel

La marque Vimpel (Вымпел, qui signifie « pennant », c’est-à-dire un drapeau triangulaire tel qu’utilisé comme ancienne bannière de guerre ou fanion de signalisation marine) a été introduite pour la première fois en juillet 1961 par la 1ère Fabrique de Montres de Moscou.

En 1961, le ministère de l’industrie de l’URSS programme la production de montres pour hommes plate (moins de 3mm). La 1ère Fabrique de montres de Moscou conçoit a lors le calibre 2209 antichoc à 23 rubis. Avec une épaisseur de seulement 2,9mm, le calibre 2209 représentait un énorme exploit technique: c’était l’un des mouvements à trois aiguilles les plus minces au monde. Pour en savoir plus sur le mouvement 2209

En 1963, le mouvement remporte une médaille d’or à la foire de Leipzig. Même selon les normes actuelles, les montres Vimpel reste incroyablement fine, ne mesurant que 6,5 mm du cristal au fond, avec un verre ayant lui-même un profil très mince.

(collection B. Hanoï)
Plaquée or à 20 microns
avec le logo en losange de la 1ère Fabrique de Montres de Moscou

Il semblerait que la Fabrique de Pièces de Montres de Vitebsk a produit des boitiers et même emboîté des mouvements 2209 (d’abord de la 1FMM et ensuite des Luch).

Cette Fabrique a en tout cas produit des Vimpel post-soviétiques qui n’avaient rien à voir avec le modèle original puisque ces montres, assez grossières, d’abord emboîtaient des mouvements Luch 1801, des Raketa 2604 (provenant généralement de stocks « soviétiques ») et finalement des mouvements chinois de la Fabrique de Montres de Nanjing.

Une Vympel post-soviétique avec un mécanisme soviétique (collection B. Hanoï)

pour en savoir plus sur la Fabrique de Vitebsk

En 1964, en raison de la réforme générale des marques en URSS, tous les produits de la 1ère Fabrique de Montres de Moscou portent la marque Poljot: les Vimpel n’auront été produites que pendant trois ans (certains soutiennent que la production des Vimpel a cessé dès avril 1963).
C’est aussi en 1964 que la 1ère Fabrique de Montres de Moscou abandonne le logo en losange pour le logo pentagonal (une Vimpel dont le mécanisme a un logo pentagonal n’a donc pas son mécanisme d’origine).

Une Vymplel devenue Poljot

Ce type de montre (avec ce mécanisme) sera produit en masse et très longtemps, sous les marques Poljot et Poljot de luxe, mais aussi sous la marque Sekonda (pour l’exportation) et sous la marque Luch (pour celles produites à la Fabrique de montres de Minsk).
Le calibre 2209 a continué à être fabriqué en grand nombre jusqu’à la chute de l’URSS.

Les trois Vimpel dans un état miraculeux de la collection Dashiell: