Les Raketa « Millenium »

En 1950, Shogoro Yoshida fonde l’Orient Watch Company, qui allait devenir la plus grande entreprise japonaise de production de montres mécaniques.
En 1965, la Orient sort le modèle « Multi Year Calendar ». Le concept était simple et astucieux : un disque imprimé avec les années (de 1960 à 1981 sur cette première version) et les jours de la semaine, était installé sur le mouvement (mais indépendante de lui). Une seconde couronne permettait de faire tourner le disque et lorsque l’année était placée sous le mois correspondant en bas du cadran, les jours de la semaine apparaissaient « comme par magie » juste au-dessus de la date correspondante en haut du cadran. Les années en rouge indiquaient les bissextiles:

(photo: orientplace)

Ce concept est rapidement devenu populaire et est devenu l’un des designs les plus reconnaissables d’Orient. Les disques ajoutés signifiaient également que la montre devait être plus grande que la plupart des montres des années 60 ; avec un diamètre d’environ 39 mm. Au fil des ans, le calendrier pluriannuel a évolué. Orient a ajouté la fonction de calendrier annuel à sa nouvelle ligne de mouvements automatiques dotés d’un poussoir de mise à l’heure rapide de la date à 2 heures, et la couronne de rotation de la roue des années a donc dû être déplacée vers le bas à 4 heures. Orient a commercialisé ses modèles aux USA sous la marque Wittnauer:

Le design d’Orien a inspiré plusieurs fabrique. Ici une Neuvex de Hong-Kong avec un mécanisme suisse:

Ici une Time Master de même facture (même boîtier etc.):

En 1969 apparait en URSS une calendrier de ce type (voir ici).

(collection B. Hanoï)

En 1988-1989, la Fabrique de Montres de Petrodvorets produit sa propre version de l’Orient « Multi Year Calendar », emboitant le mécanisme 2628.H.
Elle existe en 6 types :
Trois avec des boîtier en laiton chromé: Bleu avec un calendrier en demi-cercle (modèle 231455), bleue avec un calendrier droit (231099) et blanche avec un calendrier droit (231087),
Trois avec des boîtiers plaqué or: Feuille morte avec un calendrier en demi-cercle (236459), crème avec un calendrier droit (236456), verte avec un calendrier en demi-cercle (236100).
Ce qui fait douze variantes à l’origine puisque chaque type existera en modèle normal (en cyrillique) ou export (en caractères latins), et puis plus encore parce que toutes les combinaisons cadran/boîtier seront produites.

(collection M. Gordon)
(collection B. Hanoï)

Cette Raketa utile et abordable est devenu très populaire parmi les étudiants russes, ce qui lui a valu le surnom de « montre de collège ». Elle est aussi connue sous le nom de Raketa « Millenium » et parfois désignée comme Raketa « calendrier perpétuel » – bien que, strictement parlant en termes horlogers, elle ne le soit pas.

Raketa a produit cette montre pendant de nombreuses années, longtemps après la chute de l’URSS, et le disque allant de 1980 à 2000 a été remplacé par un disque allant de 1992 à 2012. La gamme s’est très vite élargie, avec des cadrans de différentes couleurs. Mais les boîtiers et le calibre restent inchangés. Plusieurs entreprises et institutions en ont commandé avec le cadran marqué à leur nom..

Une Millenium à cadran de Jaspe a même été produite:

(collection Samun)

A la grande crise de Raketa, ce modèle étant un des derniers a avoir du succès (la clientèle de l’export et des touristes faisant l’appoint), il a été décliné de manière parfois douteuse (en la faisant passer pour une montre de la marine de guerre par exemple…). Les franken ne sont pas rares, parfois avec sur-impression d’un motif sur un cadran original (le tête de Staline par exemple…).

Depuis la reprise de la manufacture avec des capitaux occidentaux, celle-ci « revisite » ses modèles iconiques. La « Millenium » n’a pas fait exception

Juste après la fin de l’URSS la Fabrique de Montres de Minsk a produit des montres à calendrier perpétuel emboitant un mécanisme à quartz 2350 à 7 rubis:

(photos: ebay)

Quant à Orient, devenue en 2009 une filiale de la Seiko Epson Corporation, elle a continué la production de ses « Multi Year Calendar »: