Les horloges de marine Vostok 5-ЧM

(collection B. Hanoï)

Dans des timoneries…

Dans la timonerie d’un navire de surface

Dans des sous-marins

(musée des forces navales).

L’horloge de marine 5-ЧM (5-ChM en transcription latine), commercialement et abusivement appelée « sub clock » (horloge de sous-marin) a d’abord été produite à partir de 1954 par la Fabrique de montres de Tchistopol pour la marine de guerre soviétique.
Tous les bâtiments soviétiques en furent ensuite équipé de cette horloge qui a connu plusieurs modèles sur base du même mécanisme.
C’est un mécanisme très robuste, très précis, avec échappement à ancre à 12 rubis fonctionnant 8 jours d’affilée après remontage.

La même clé sert à ouvrir le cadran et remonter l’horloge:

Ce modèle a connu six générations successives (avec des petites variations au sein des générations).
La production a continué après la fin de l’URSS avec des motifs fantaisistes évoquant la marine militaire soviétique (image de sous-marin, étoile rouge, ancre et/ou marteau et faucille, etc.) ou avec un cadran « radio room » à l’usage des touristes et pour l’exportation.

C’est un objet massif:
Diamètre: 23,5 cm
Profondeur: 8,5 cm
Diamètre du cadran: 16 cm
En aluminium (avec une peinture anti-corrosion)
Poids: 2,8 kg.
(données pour un modèle de la 4e génération)

1ère génération
Avec des aiguilles luminescentes au radium TRÈS radioactives!

Un exemplaire de 1954

2e génération

Un exemplaire de 1965

3e génération

Un exemplaire de 1974

4e génération

Un exemplaire de 1982

5e génération

Un exemplaire de 1993

6e génération

Un exemplaire de 1993

Au sein d’une même génération, les motifs du cadran peuvent varier (avec ou sans le logo de qualité, avec ou sans le logo GOST)
Le modèle le plus recherché est le « radio-room » bien entendu.
On trouve sur la baie des « radio-room » de la fin des années ’70 ou des années ’80, mais nombreuses sont des franken, à savoir d’honnête horloge de marine auxquelles on a ôté le cadran pour le remplacer par un cadran « radio-room » plus vendeur et fabriqué à cet usage (on trouve d’ailleurs facilement ces cadrans « made in URSS » flambant neufs en vente un peu partout…).

Ci-dessous, une authentique RR

Et voilà des cadran que l’on trouve partout sur la baie:

Un RR dans son élément naturel:

Des emballages typiques de la production 6e génération « touriste & export »:

Une copie chinoise, à quartz: