Fabrique « Microcomposant » d’Uchkeken

Uchkeken a été fondée en 1922, par l’installation de colons montagnards karatchaï, éleveurs de bétail, avec l’aide du pouvoir soviétique. En 1924, la première école primaire a ouvert, en 1928, le premier centre médical du district doté d’une maternité. À la fin de 1927, plus de 3 200 personnes vivaient déjà dans le village. Des coopératives sont organisée, et une petite production industrielle de beurre. Ce sont ensuite les kolkhozes et une STM (Station de tracteurs machines) est crée à Uchkeken pour desservir les fermes collectives de la région qui s’est développée rapidement.
Brièvement occupée en 42 et libéré en 1943, les habitants furent déportés dans des conditions très dures (la déportation causa au village plus de morts que la guerre).
En 1957 ce fut le retour de déportation et la relance de la vie sociopolitique et professionnelle. Dans la seconde moitié des années 60, une grande usine de l’industrie électronique a été construite. De trois à quatre mille personnes y travaillaient, à 90 % des femmes. Le développement agricole n’était pas négligé : la ferme d’État d’Uchkeken était l’une des principales fermes non seulement de la région, mais également du Karachay-Cherkessia. À Uchkeken, un hôpital de district et une clinique standard ont été construites.

Uchkeken

La Fabrique Microcomposant (ПО «Микрокомпонент» ) ont été fondée en 1967 dans le but d’organiser le développement et la production en série de composants microélectroniques. L’entreprise est devenue une association de production comptant plusieurs milliers d’employés, comprenant cinq usines et un bureau de conception (bureau de conception expérimentale). Le tiers de la production était exportée.
Parallèlement au développement et à la production de produits électroniques, la Fabrique a produit des biens de consommation: systèmes acoustiques et horloges électroniques de marque Elektronika 6, Elektronika 11 et Elektronika 14.

Schéma de l’Elektronika 6
Sur le dos de cet Elektronika 6 produit à Uchkeken, le logo de la Fabrique « Microcomposant »
Le logo de la Fabrique « Microcomposant »

« Microcomposant » était une NPO (Association de Recherche et de production), outre la fabrique principale, il y avait une fabrique expérimentale chargée de produire en petites série les produits nouveaux.
Mais parfois, il s’est avéré que pour remplir le plan de production, ces deux fabriques produisaient pendant des années les mêmes marchandises, comme ce fut le cas de ces horloges électroniques.

Le logo de la fabrique expérimentale
Un Elektronika 11-03 de la fabrique expérimentale
Un Elektronika 14-02 de la fabrique expérimentale

Au début des années 90, les usines de l’association ont été transformées en sociétés et l’usine principale a été rebaptisée Fabrique Eliya (ОАО «Завод Элия») et , qui est actuellement supervisée par l’Agence russe de contrôle des systèmes (RASU). Il s’agit aujourd’hui d’une entreprise diversifiée.

Le logo de la Fabrique « Eliya »