L’horloge du Théâtre de marionnettes Obraztsov

La célèbre horloge du bâtiment du Théâtre de marionnettes Obraztsov offre un spectacle rassemblant quotidiennement parents et enfants. Au moment de sa création, en 1970, cette horloge musicale et théâtrale n’avait pas d’équivalent dans le pays.

Sergueï Vladimirovitch Obraztsov (Сергей Владимирович Образцов), est né le 22 juin 1901 à Moscou. Entre 1922 et 1931, il fut acteur dans le studio musical du Théâtre d’art de Moscou. Il y monta plusieurs spectacles de marionnettes au ton vaudevillesque avant de fonder, le 16 septembre 1931 son propre théâtre, le « Théâtre central académique de marionnettes » avec l’appui de la Maison d’éducation artistique pour enfants. Au départ, le théâtre comptait 12 employés et son credo créatif, outre sa mission éducative, était le suivant : « Le théâtre doit être une sorte de laboratoire pour faire avancer le développement du genre marionnette ».

Outre les spectacles donné dans ses locaux, la petite équipe d’Obraztsov allait donner des spectacles dans les écoles, les parcs et les maisons de la culture de Moscou. Le théâtre a développé son propre répertoire, créant des marionnettes et des décors originaux, variant librement la stylistique des spectacles – d’une pièce de propagande à un conte populaire. En quelques années, le théâtre est devenu si populaire qu’en 1937, le gouvernement a décidé de fournir à la compagnie des locaux sur la place Maïakovski, au centre de Moscou.

L’ancien Théatre Obraztsov

À cette époque, le théâtre avait non seulement augmenté son personnel, mais aussi créé son propre musée, qui est devenu par la suite un trésor unique de marionnettes. C’est en 1946 qu’Obraztsov et sa troupe créent leur chef d’oeuvre, une revue satirique intitulée « Un concert insolite ».

Une scène du « concert insolite »

En plus de pièces pour enfants et adultes qu’il montait dans son théâtre de marionnettes, Sergueï Obraztsov réalisa en 1938 le premier long métrage où figuraient des marionnettes. Sergueï Obraztsov a fait des tournées dans 90 villes hors de l’Union Soviétique, en particulier avec son fameux Concert Insolite créé en 1946. Très célèbre en URSS, il reçu parmi les prix les plus prestigieux (un prix Staline, un titre de Héros du travail socialiste, trois Ordre de Lénine…).

L’actuel Théâtre Obraztsov date de 1970. Il compte trois cent employés dont cinquante six comédiens, et possède à son répertoire vingt-neuf pièces pour enfants et pour adultes. Il compte outre les salles de spectacles le plus riche musée de la marionnette au monde. Lors de la construction du théâtre, toutes les innovations existantes de cette époque ont été prises en compte – dans l’équipement de la scène du théâtre, de la lumière et du son.

Cependant, mais la façade du bâtiment lui-même était un mur de béton gris peu attrayant, caractéristique du style des bâtiments de cette époque. Pour raviver l’apparence de son théâtre, Obraztsov, qui avait toujours montré un grand intérêt pour les horloges originales lors de ses tournées, a eu l’idée de créer une horloge de marionnettes avec des personnages de contes de fées.

Le Théâtre Obraztsov, à gauche, la statue de son fondateur, décédé en 1992

Les sculpteurs Dmitry Chakhovsky et Pavel Chimes ont donné vie à l’idée et le mécanisme a été conçu par Veniamin Kalmanson. Les dimensions de cette horloge insolite sont de 3 mètres de large et 4 mètres de haut. L’horloge est en cuivre, acier inoxydable, laiton et PCB. Les poutres, les motifs et le mât de l’horloge sont recouverts de feuilles d’or. Les personnages de contes de fées sont en fibre de verre. Plus de 50 personnes ont travaillé à cette réalisation de cette horloge.

L’horloge avec ses douze maisons ouvertes

L’horloge est un cadran rond autour duquel se trouvent dans un gentil désordre douze maisons. 30 secondes avant l’heure, un coq chante, se tournant vers les spectateurs rassemblés, et bat des ailes. A ce moment, les portes de la maison indiquée par l’aiguille des heures s’ouvrent et révèlent un personnage. Toutes cela se déroule sous une mélodie familière depuis l’enfance, arrangée par le célèbre compositeur soviétique Nikita Bogoslavski, Que ce soit dans le jardin ou dans la ville. Ainsi, à chaque heure, un personnage différent est révélé. A midi et à minuit, tous les personnages apparaissent ensemble.

L’horloge avec ses douze maisons ouvertes

En URSS, Avant la perestroïka, la vente d’alcool en URSS à 11 heures du matin. Les paysans qui attendaient un verre à au magasin d’en face se réjouissaient du chant du coq à 11 heures et de l’apparition d’un loup gris de la onzième maison. Ainsi, les gens appelaient les onze heures chéries « l’heure du loup »