Les Raketa Copernic

Modèle emblématique de Raketa, apparu dans la première moitié des années ’80 et encore produite quelques années après la chute de l’URSS.
Elle apparait d’abord dans sa version blanche dans le catalogue Raketa 1989:

La montre originale symbolisait l’héliocentrisme, mais la symbolique des aiguilles connaît deux versions (la notice du catalogue ne permet pas de trancher). Selon la première, l’aiguille des minutes représente la terre qui tourne autour du soleil (aiguille des heures) ; selon la seconde, l’aiguille des minutes représente la lune – ce qui permet de représenter les éclipses.

Cette montre a eu un succès à l’exportation, et a bénéficié de publicités de la part des importateurs occidentaux:

La Copernic se décline en plusieurs modèles (cadran noir, blanc ou argenté, index chiffré ou de carrés ou de pastilles dorés, etc.). Ici dans вестник (le Bulletin du commerce et de l’industrie de l’hiver, le catalogue des biens de consommation) de l’hiver 1989/1990:

Dans le catalogue 1991

Le verre (plastique) est d’un modèle particulier (avec le casier il forme trois cylindres concentriques, à l’image d’un télescope), en rapport avec le thème de la montre.

Le verre spécial (collection B. Hanoï)

Toutes les Copernic emboîtent de 2609NP (2609НП) à 19 rubis.
Le faux le plus courant de ce modèle (outre les cadran sur lesquels sont ajoutés des marteaux et des faucilles ou des étoiles rouges) consiste à l’équiper d’un 2609.NA, très courant et massivement produit pendant des décennies (il semblerait que le 2609NP ne soit qu’un NA qui aurait fait l’objet d’une réglage de précision en usine).

Le calibre 2609НП (collection Hanoï)

Dimensions du boîtier (de laiton chromé), type 417:
Diamètre sans couronne : 35mm
Largeur avec couronne : 37,5mm
Dimension de corne à corne : 41mm
Épaisseur : 11mm
Entre-cornes : 18mm

Un exemplaire exceptionnel de marque Renaissance avec un cadran de jaspe:

(collection Samun)

Par contre un doute subsiste sur la présence d’aiguilles à motif d’ancre ou de paillon sur les Copernic soviétiques. Des Copernic estampillées « made in ussr » portent bien ces aiguilles, mais elles n’apparaissent que sur les catalogues bien postérieurs à la fin de l’URSS:

Une Copernic à aiguille « papillon » dans le catalogue Raketa de 1998

Dans la collection Dashiell:

Des set d’aiguilles « Copernic » se trouvent facilement sur internet:

(photo ebay)

Divers escrocs ont composé de prétendues « Copernic » en installant ces aiguilles sur de d’honnêtes Raketa ordinaires. Trois exemples:

(photo: ebay)
(photo: ebay)
(photo: ebay)

Ces aiguilles sont parfois associées à des cadrans fantaisistes.
Trois exemples:

(photo: ebay)
(photo: vintagedumarko)
(‘photo: ebay)