Les étiquettes de boîtes d’allumettes

Les étiquettes de boîtes d’allumettes faisaient l’objet de beaucoup de soin en URSS. Outil de communication de masse, elles servaient à véhiculer des messages d’intérêts publics (sécurité routière ou domestique), de propagande politique, de promotion commerciale, etc.
Le fait qu’elles étaient collectionnées comme des timbres (la philuménie est à ces étiquettes ce que la philatélie est aux timbres) a amené les fabriquant à produire de très nombreuses séries spéciales « costumes folkloriques des peuples d’URSS », « animaux de l’URSS », etc.

Les étiquettes concernant les montres sont de deux types:
– les séries publicitaires commanditées par les fabriques horlogères
– les séries de propagande type « produits de l’industrie soviétique »
Les exemplaires ci-dessous ne constitution qu’un échantillon de cette production.

Une belle série de 1960 (détails ci-dessous)
Une Volna
Une Zaria
Une Start
Une Kirovkiye
D’une série sur les produits de loisirs
Une Tchaïka
Une Tchaïka
(collection B. Hanoï)
(collection B. Hanoï)
Montre Luch (collection B. Hanoï)
Montre Luch (collection B. Hanoï)
D’une belle série de la Fabrique de Montres de Minsk (détail ci-dessous)
Cette série « biens de consommations » de 1962 comprend plusieurs montres dont celle ci-dessous
Une Naïti (série de 1962)
Une Pobeda (série de 1962)
Une Stolichnie (série de 1962)
Deux Rossia (série de 1962)
Une étiquette de boîte d’allumettes tchécoslovaque publicitaire du MASHPRIBORINTORG. (collection B. Hanoï)
« sovětské hodinky » signifie « montres soviétiques », Solo Sušice ČSN, c’est la fabrique d’allumettes à Prague.