Le LenTochMekh et le LenRemChas

En 1902, l’immeuble de rapport du comte Sergei Stroganov Alexandrovitch, au n°23 de la Perspective Nevski, accueillait dans la moitié de son rez-de-chaussée l’horloger Pavel Buhre.

Le 23 perspective Nevski au début du XXe siècle, l’établissement Pavel Buhre est au rez-de-chaussée, à droite.
Les révolutionnaires retirent les symboles tsaristes de la devanture de Pavel Buhre le 6 novembre 1917

L’établissement est devenu, après la révolution, Devenue Fabrique horlogère d’État P. Buhre, Blumberg, Grenov et Voinovsky [Государственная фабрика часов П. Буре, Блюмберг, Гренов и Войновский] et Coopérative (Trudartel: « coopérative de travail ») de réparation de montres (P. Buhre) [Трудартель часовщиков (б. Буре)]- l’avenue elle-même devenait avenue du 25 octobre.
Cette double activité (vente des montres du monopole d’État et coopérative de réparation), organisée sous la tutelle du TochMekh (voir ici), allait encore changer de raison sociale:
Le magasin était celui du Trust d’État des Mécanismes de Précision (1924, Государственного Треста Точной Механики), les réparation étaient le fait de ce qui pris le nom en 1927 de Coopérative horlogère « Chasoartel » [Часоартель]. L’immeuble accueillait aussi l’association des coopératives industrielles et ouvrières des anciens maîtres P. Bure et G. Moser (1927). En 1935 l’atelier prend le nom de coopérative Promkoopchas Промкоопчас]. Le tout dépendait toujours du Tochmekh, ou plus précisément de sa branche léningradoise, le LenTochmekh [ЛенТочМех].

Pendant la guerre, une production est assurée par le LenTochmekh, ainsi cette horloge pour navire de guerre produite en 1940:

Pour en savoir plus sur cette horloge

Un publicité de 1953 pour l’échange et la réparation de montres et d’horloges au LenTochMekh
La coopérative LenTochMekh a aussi développé une petite production de jeux d’échecs
Le logo de la coopérative

C’est en 1965 qu’est fondé la LenRemChas (Ленремчас: Réparation de Montres de Leningrad) qui dépend du Département des services aux consommateurs du Comité exécutif de la ville de Leningrad et qui intègre les structures suivantes:
– La Fabrique Lenremchas, 3 rue Tolmacheva
– L’Atelier de réparation de montres n°1, au 17 rue Pskovskaya
– L’Atelier de réparation de montres n°2, au 23 perspective Nevsky
– Un entrepôt à la même adresse.

L’ancien atelier de la LenRemChas, au n°17 de la rue Pskovskaya
L’ancien immeuble du LenTochMekh et du LenRemChas, 23 perspective Nevski

En plus de réparer simplement les montres cassées, la LenRemChas proposait un service d’échange de montres: vous apportez votre vieille montre, payez 5 roubles et vous avez le choix entre une sélection de montres remises à neuf. De tels services existaient dans d’autres villes, comme le combinat de Services aux Consommateurs « Kibirkštis » (« Étincelle ») à Vilnius.

Le LenRemChas se distingue en ce qu’en plus des réparations, il avait développé une chaîne de rez-fabrication de montres. Le LenRemChas remplaçait le mouvement original par un vieux mécanisme Zvezda. Il y avait des milliers de mouvements Zvezda (sans aiguille de seconde) dont personne ne voulait et c’était un moyen de les recycler. Le boîtier est spécialement conçu pour cette configuration.

(photos WUS)
(photos Avito)
(photos Ebay)

Modèles Divers